Si vous ne pouvez pas lire cet email.Veuillez regarder en ligne
 
 
 
 
 
 
 
Le projet Erasmus+ NT4S - Nouveaux outils pour nouvelles compétences en formation par le travail
 
Inspirée par le précèdent projet « E.F.T. » basé sur l’expérience belge des EFTs (Entreprises de Formation par le Travail, qui soutiennent l’accès à l’emploi pour les personnes en difficulté), le projet NT4S vise à développer de nouveaux outils d’apprentissage innovants dans l’approche par la formation basée sur le travail.
Sur le terrain, il apparaît que si le système est bon, il ne suffit pas de décider de faire du partenariat formation/entreprise pour que cela fonctionne : transmettre des savoirs, des gestes techniques, des attitudes professionnelles, motiver un apprenant à aller au bout de sa formation, de s’inscrire durablement dans l’emploi, de l’aider à lever tous les obstacles à son inclusion, sont autant d’éléments qui ne s’improvisent pas. Développer des formations, en lien avec le monde du travail, requiert donc une organisation pédagogique rigoureuse et adaptée. C’est sur cette base, en envisageant une amélioration des compétences, que nous proposons à des formateurs de partager leurs savoirs, savoir-faire et outils de formation, afin de s’enrichir de bonnes pratiques développées par chacun, en considérant l’égalité de genre, la non-discrimination et la participation de groupes défavorisés.
À travers le projet NT4S, c’est l’amélioration de la compréhension et de la connaissance des outils de formation dans les organisations de formation professionnelles et inclusion sociale, c’est aussi le développement d’activités de formation et de nouveaux outils de formation pour les formateurs dans ce domaine, et enfin la sensibilisation des décideurs sur les modèles d’apprentissage basés sur le travail, en particulier dans les territoires très en retard par rapport aux objectifs de l’UE.
 
 
 
Les partenaires
 
 
Actions Intégrées de Développement (Belgique)
 
La fédération « Actions Intégrées de Développement » (« AID ») a été créée en 1985. Elle regroupe trente-cinq associations membres. Elle est constituée d’entreprises de formation par le travail (EFT), d’organismes d’insertion socioprofessionnelle (OISP). Elle a également comme membres des associations dans le secteur de l’économie sociale: des Entreprises d’Insertion (EI & ILDE). Ces centres sont ancrés dans un tissu socio-économique et culturel local et visent l’insertion sociale et professionnelle d’un public peu qualifié à Bruxelles et en Wallonie. Les centres de formation du réseau « AID » accompagnent la démarche d’insertion socioprofessionnelle de personnes de plus de 18 ans, peu ou pas qualifiées et qui sont en difficultés pour trouver un emploi.
 
 
 
 
Scuola Centrale Formazione (Italie)
 
SCF est une organisation à but non lucratif, réunissant 45 organisations, qui gèrent environ 10.096 centres de formation professionnelle, répartis dans 11 régions du Nord, du Centre et du Sud de l’Italie; SCF travaille principalement pour offrir un soutien représentatif et une action de coordination efficace à tous les associés, avec un intérêt particulier pour les méthodologies, l’évaluation, l’innovation et le transfert de bonnes pratiques.
 
 
 
 
Aspire I Limited (Royaume-Uni)
 
Le groupe aspire-igen est la plus grande organisation d’orientation et formation professionnelle dans la région du Yorkshire, Royaume-Uni (une région avec une population de plus de 5 millions d’habitants). Le groupe est une entreprise sociale à but non lucratif qui a 22 ans d’expérience dans le domaine de l’emploi des jeunes et des adultes.
 
 
 
 
Sociedade Portuguesa de Inovação (Portugal)
 
Sociedade Portuguesa de Inovação (SPI) est une société de consultance privée, créée en 1997, en tant que centre actif de réseaux nationaux et internationaux liés aux PME et à l’innovation. Depuis sa création, SPI est devenu un important promoteur des liens entre les entreprises du secteur privé, les institutions scientifiques et technologiques et les organisations nationales et internationales publiques et privées. Depuis sa création, SPI a adopté la mission de gérer des projets qui favorisent le développement régional, national et international; stimuler l’esprit d’entreprise, l’innovation et la gestion des connaissances et créer des partenariats stratégiques et des relations d’affaires.
 
 
 
 
Convergences-Emploi Cergy (France)
 
Convergences Emploi Cergy a pour objet de mettre en œuvre le Plan Local pour l’Insertion et l’Emploi sur l’agglomération de Cergy-Pontoise (Val d’Oise) visant les populations les plus démunies. Plateforme de coordination locale des Politiques d’inclusion, le PLIE est un groupement d’organisations qui mobilise pour la réalisation d’objectifs quantitatifs et qualitatifs clairement identifiés, l’ensemble des acteurs intervenant en matière d’insertion sociale et professionnelle. Il renforce la cohérence et l’efficacité des diverses interventions publiques et privées d’insertion au niveau local. Ses principales missions sont les suivantes : la construction de parcours d’insertion complets par l’accompagnement individualisé et renforcé, développer l’offre d’insertion et de formation formelle et informelle, faciliter, mobiliser les entreprises privées dans la lutte pour l’inclusion, les inciter à engager des actions concrètes et les assister dans cette perspective.
 
 
 
 
CSC – Diversité (Belgique)
 
La CSC (Confédération des syndicats chrétiens de Belgique) est le plus grand syndicat en Belgique. Le service Diversité de la CSC informe, sensibilise et forme les délégués et militants syndicaux sur la lutte contre les discriminations et la gestion de la diversité dans les entreprises et organisations. Le service Diversité travaille également sur la conception et la réalisation d’outils pédagogiques qui sont utilisés dans les formations et accompagne les délégués syndicaux dans l’élaboration des plans diversité en entreprise. Il traite aussi les signalements de discrimination en collaboration avec les services juridiques. L’action du service Diversité est menée dans la partie francophone du pays, à Bruxelles et en Wallonie.
 
 
 
 
Réunion Transnationale 1
Les 25 et 26 janvier 2018, les partenaires du projet Erasmus+ NT4S - Nouveaux Outils pour Nouvelles Compétences en formation par le travail, avec les formateurs rattachés à leur structure se sont réunis à Charleroi en Belgique pour la réunion de lancement du projet NT4S. Durant la réunion il a été question de définir le plan d’action pour les deux années à venir en y incluant la mise en œuvre administrative et financière. L’ensemble des activités et des productions intellectuelles ont été discutées et validées par les partenaires. Par ailleurs, l’ensemble des partenaires européens (venant de Belgique, de France, d’Italie, du Portugal et du Royaume-Uni) ont assisté à une présentation des bonnes pratiques mises en œuvre par le Centre Monceau-Fontaines qui accueille 15 entreprises du secteur de l’économie sociale et solidaire, puis par des centres de formation par le travail (CISP) tels que Le Germoir (formations dans l’hôtellerie, la Restauration, les Cafés et le nettoyage), AID Soleilmont (qui organise des chantiers d’aménagement, de création et d’entretien d’espaces verts et de jardins), et enfin Quelque Chose à Faire (qui organise des chantiers de transformation, de rénovation et de construction).
 
Réunion Transnationale 2
Les 29 et 30 mai 2018, les partenaires du projet Erasmus+ NT4S - Nouveaux Outils pour Nouvelles Compétences en formation par le travail, avec les formateurs rattachés à leur structure se sont réunis à Bradford au Royaume-Uni. Après quelques mois de recherche et d’identification de supports pédagogiques utilisés par les formateurs dans le cadre de la formation par le travail, ces derniers les ont présentés. Ces supports pédagogiques facilitent l’encadrement des apprenants dans le cadre du parcours d’insertion professionnelle. Cette réunion fut donc une première étape dans la réalisation des objectifs du projet NT4S, notamment grâce au début des échanges de pratiques et d’outils entre les formateurs participants au projet.
Suite à cette réunion transnationale les différentes structures de formation par le travail devront essayer et expérimenter auprès de leurs bénéficiaires des outils et des supports pédagogiques venant des autres partenaires du projet. Cette deuxième étape qui est actuellement en cours permet d’évaluer la bonne adaptabilité des outils dans des contextes d’application et nationaux assez différents. Cette phase de test est primordiale dans ce projet car un des résultats est la diffusion à l’échelle européenne d’outils et de supports pédagogiques pouvant aider les formateurs des organisations de formation professionnelles et inclusion sociale à encadrer leurs apprenants. Cette réunion transnationale vient ponctuer l’Analyse des besoins des formateurs. Après la phase de test, il y aura une analyse comparée des expériences de formation par le travail dans les cinq pays européens. Cela permettra d’avoir une des outils et supports pédagogues adaptés.
 
 
 
La suite
 
Actuellement, les formateurs des différents pays se sont engagés dans la phase de test, celle-ci prendra fin avant la prochaine réunion transnationale qui aura lieu en octobre à Cergy en France. Il sera question au cours cette réunion de conclure la phase d’Analyse des besoins des formateurs des organisations de formation professionnelles et inclusion sociale. En effet, les conclusions des tests permettront ensuite de dessiner une série de recommandations pour le développement de supports et outils pédagogiques adaptés à l’ensemble du secteur de l’apprentissage basé sur le travail. Ces recommandations seront traduites dans différentes langues européennes comme l’anglais, le français, l’italien ou encore le portugais.

Est-ce que voulez-vous savoir en plus ? Contactez-nous: info@nt4s.eu
 
 
 
 

Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission Européenne. Cette publication n’engage que son auteur et la Commission n’est pas responsable de l’usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues.

 
 
Si vous ne voulez pas recevoir la newsletter, cliquez ici.